Le hit-parade 2018 des logiciels PAIE Entreprises

Comme chaque année, PAY JOB vous livre le résultat de son étude consacré aux logiciels de paie. Ces chiffres sont extraits d’une analyse d’un panel de plus de 3000 sociétés françaises, avec un effectif supérieur à 250 salariés. Ils représentent donc la réalité de 60% des ETI et des grandes entreprises françaises.

Nous avons fait le choix de ne pas distinguer d’une part les grandes entreprises (plus de 5000 salariés), et d’autre part les ETI (de 250 à 4999 salariés), car les différences entre ces deux catégories ne sont pas apparues suffisamment marquées pour justifier de segmenter notre étude.

Résultat de notre hit-parade :

ADP GSI est donc toujours leader. Près d’un quart des sociétés françaises utilisent les outils du géant américain. Dans le détail, Decidium, qu’on pourrait qualifier de version 2.0 d’Hypervision, est à 11% et Hypervision à 9%. GXP, qui s’adresse exclusivement aux grands groupes, est à 2%, Zadig TGE, qui n’apparaît pas dans le graphique, est à 1%.

Le duo Decidium/ Hypervision a particulièrement la côte auprès des Fournisseurs industriels (37% des sociétés de ce secteur d’activité l’utilisent), des SSII (36%), de l’industrie pharmaceutique et médicale (33%) et de la banque/ assurance (28%).

En revanche, le produit phare d’ADP est peu utilisé dans la Grande distribution, les organismes publics, les associations et le BTP.

Sage se classe second, à 19%. Une entreprise française sur 5 utilise une version du logiciel paie de l’éditeur anglais. Les deux secteurs d’activité où le logiciel est le plus utilisé sont « Bois/ papier/ caoutchouc » où 40% des sociétés l’utilisent, puis éducation et formation (34%). A l’inverse il est très peu utilisé par les sociétés appartenant aux secteurs fournisseurs industriels, banque/ assurance, énergie/eau et organismes publics.

Les produits du groupe Cegid se classent troisième, avec 13% de parts de marché, puis viennent SAP et HR Access qui sont des outils spécifiquement utilisés par les très grandes entreprises. Teams, Pléiades, Quadratus (qui est également un outil du groupe Cegid), Cegi Alfa (logiciels spécialisés sur le secteur d’activité médico-social) et Nibelis complètent ce classement.

Il existe des dizaines d’autres logiciels, non répertoriés dans notre classement car pesant moins d’un pourcent du marché. Enfin seulement 4% des sociétés françaises ont une paie totalement externalisée. Toutes les autres sociétés disposent d’une équipe paie chargée au minimum du contrôle des bulletins de salaire traités par le prestataire, au maximum de la gestion intégrale du processus de paie.

 

 

écrit par Joseph Calen

Diplômé de l'École Supérieure de Commerce de Paris et d'une maîtrise de psychologie sociale, il rejoint en 2004 un cabinet de recrutement parisien dans lequel il évolue de consultant à manager. Il est l’un des fondateurs associés de PAY JOB.