Comment choisir son logiciel de paie? Un point sur le marché 2/2

Aujourd’hui, toute entreprise qui souhaite gérer l’intégralité du processus « paie » doit s’équiper d’un logiciel de paie. Le choix du logiciel revêt un caractère stratégique puisqu’il doit répondre à des enjeux à la fois économiques et organisationnels de l’entreprise.

Devant la multitude d’offres, comment choisir le logiciel correspondant à ses besoins ?

Pour répondre à cette question, nous vous présentons une étude sur les solutions retenues par nos clients, nos partenaires et les raisons de leur choix. Notre étude sur les logiciels porte sur un panel de plusieurs milliers d’entreprises qui ont fait le choix de gérer en interne la paie, mais également d’experts d’externalisation de la paie.

Cet article est le second d’une série de 2. Pour voir ou revoir le 1er article c’est par ici!

Le choix des grosses PME et des grands groupes

La gestion de la paie au sein des grands groupes nécessite des solutions parfaitement adaptées à leur structure et aux enjeux de l’entreprise comme par exemple :

– la gestion des multi-sociétés, multi-établissements

– La gestion de la paie internationale

– La gestion des talents (recrutement, formation, carrière)…

 

Les solutions pour les grandes entreprises sont complètes, modulaires et intégrées. Elles permettent de consolider aisément les informations paie des différentes filiales.

Pour des raisons de sécurité, les grandes entreprises privilégient une gestion directe via un système sur site plutôt que dans le cloud.

La solution qui arrive en tête est la solution Hypervision du groupe ADP qui équipe 18% des services paie, suivi de près par la solution Sage X3 People de SAGE et de la solution SAP SuccessFactors du groupe SAP qui couvre 10% des services paie.

Que ce soit avec la solution Hypervision ou Decidium, les offres d’ADP sont largement plébiscitées par les grands groupes, puisque 26% d’entre eux ont fait ce choix. (Pour en savoir plus sur Decidium, voici notre article consacré à cette solution).

Une grande société de l’édition a fait le choix de la solution DECIDUM car celle-ci lui permet un service sur mesure. Avec cette solution le groupe peut sur un même outil, analyser les données nécessaires à la performance administrative et RH ainsi qu’au développement des talents.

HR Access, un outil majoritairement destiné aux grands groupes, arrive en 5ème position.

Le choix des cabinets comptables et prestataires d’externalisation

Les sociétés plus petites n’ont pas toujours le personnel ou la volonté de gérer les fonctions RH de base, telles que la paie, au sein de leur entreprise. La gestion de la paie est alors déléguée à un expert, de manière totale ou partielle.

En générale, les TPE et petites PME externalisent la gestion de leurs bulletins de paie auprès d’un cabinet comptable (celui qui gère également leur comptabilité), alors que les grandes entreprises choisissent des prestataires d’externalisation spécialisés en paie, capables de supporter d’importants volumes de gestion salariale.

Pour les cabinets d’expertise comptable, chaque client est différent, et par conséquent avec des spécificités paie différentes (en particulier de nombreuses conventions collectives). Il est indispensable pour eux de fiabiliser et fluidifier la collecte des données et que le logiciel s’adapte aux différentes typologies de dossier paie.

Les logiciels couvrent tous les besoins des experts-comptables : comptabilités-paie et proposent des modes collaboratifs.

Le logiciel de paie qui arrive en tête auprès des cabinets d’expertise comptable est « Sage Coala », il s’agit de l’ancienne version de la gamme Sage Expert. Ces 2 offres proposées par SAGE équipent 30% des cabinets comptables.

Vient ensuite CEGID qui équipe 19% des cabinets comptables de la solution Cegid Expert, puis QuadraEXPERT de la société Quadratus, avec un taux d’équipement de 13% (groupe Cegid) et PEGASE du groupe ADP avec un taux de 11%.

Un expert-comptable d’un grand cabinet comptable parisien nous a confié avoir opté pour la solution QuadraEXPERT car il s’agit selon lui d’une solution véritablement conçue et dédiée à la profession.

L’externalisation partielle

Pour que notre étude soit complète, nous devons aborder la troisième voie, celle de l’externalisation partielle ou de la paie accompagnée. Elle repose sur la mise en ligne d’un logiciel, l’entreprise est en charge de la production de la paie et du déclaratif mais un service d’accompagnement réalisé par des spécialistes métier permet de fiabiliser la paie.

Voici notre article consacré à  SAGE one paie