Se démarquer en entretien ? oui mais pas n’importe comment !

Votre CV a fait bonne impression auprès du recruteur (voir article consacré) et vous voilà convié à un entretien de recrutement. Pas de panique, voici quelques conseils qui vous permettront de vous démarquer en entretien.

1-Préparer son entretien

Prendre le temps de préparer votre entretien permettra de crédibiliser votre démarche. Un candidat qui n’aura pas préparé en amont son entretien enverra des signaux négatifs au recruteur. Pour la directrice des ressources humaines du groupe hôtelier Mama Shelter, Célina Pestel, il est primordial de :

  • Planifier à l’avance son trajet soit en ayant la possibilité de venir sur place avant (par exemple si votre entretien a lieu dans un établissement ouvert au public) ou en vérifiant sur internet les différentes étapes de votre trajet.
  • Se renseigner sur l’entreprise : organigramme, valeurs de la société, dernières actualités, principaux clients…Bien connaître l’entreprise vous permettra notamment de mieux cibler vos arguments (pour quelles raisons souhaitez-vous intégrer notre entreprise ?).
  • Préparer son argumentation. Les entretiens sont souvent structurés de la même façon ; vous pouvez donc préparer les réponses aux questions qui risquent d’être posées. Cette préparation vous permettra également de mieux gérer votre stress.

2- Pendant l’entretien : Mettre en avant ses points forts

L’entretien débutera probablement par une présentation de votre parcours. Dans ce cas évitez de lire votre CV, vous êtes censé connaître votre parcours. Il s’agit là d’une étape clé de l’entretien qui peut vous permettre de vous démarquer. Pour cela, si vous avez une très longue expérience concentrez-vous sur les dernières, les plus significatives ou par ordre de priorité en fonction du poste ciblé.

Pour le recruteur, l’entretien avec le candidat permet de valider la pertinence de sa candidature avec le poste proposé, la concordance entre la description du poste et le savoir-faire du candidat. Dans ce cadre gardez l’annonce bien en tête (missions et profil recherché) afin de dérouler vos compétences et ainsi démontrer que vous répondez aux critères demandés.

Rien ne sert de « tricher » sur ses compétences techniques, qui pourront être testées en entretien. Par exemple chez Pay Job, l’ensemble de nos candidats passent un test de paie, celui-ci nous permet de jauger de la solidité d’une candidature. Pour vous préparer aux tests, vous pouvez essayer nos quizz.

En entretien vous devez démontrer ce que vous avez de plus que les autres, vos points forts. Pour cela n’hésitez pas à vous appuyer sur vos précédentes expériences, donnez des exemples concrets de réalisation, des chiffres à l’appui, abordez les problématiques rencontrées et les solutions que vous avez apportées.

A contrario, vous devez rester discret sur certaines informations. Il y a des choses confidentielles concernant vos anciennes entreprises, que vous n’êtes pas censé divulguer, même à un recruteur convaincant. Sur certains types de postes, un recruteur entendra très bien que vous ne pouvez pas donner toutes les informations, par souci de discrétion.

Lors de l’entretien restez naturel ! Pour Célina Pestel « Un entretien de recrutement peut être cordial et agréable, même si l’enjeu est important ! »

De manière générale gardez à l’esprit que vous devez donner envie au recruteur de vous faire confiance. A compétences égales, c’est l’attitude et la personnalité qui feront la différence entre deux candidats…

3- Après l’entretien : Relancer le recruteur

Là encore, le recruteur vous évalue !

Un mail après l’entretien est toujours apprécié. Il permet de remercier le recruteur, d’apporter un complément d’information, de réitérer une dernière fois sa motivation.  Même si pour vous, votre entretien d’embauche semble prometteur, ne tombez pas dans l’excès de confiance, cela pourrait vous être fatidique.

écrit par Anouk Delisle

Diplômée d'un Master en droit de l'entreprise complété par une spécialisation en Ressources Humaines, elle a travaillé plusieurs années en tant que RRH au sein d'un cabinet de conseil, avant de rejoindre PAY JOB début 2016. Elle est en charge de la gestion du social (paie, contrats...) et de la communication internet.