Publié le : 28/03/22

Combien gagne un gestionnaire de paie en 2022 ?

Chaque année, nous recevons plusieurs milliers de candidatures. En 2021 vous avez été plus de 20 213 candidats à postuler à nos annonces (soit une augmentation de 53,13% des candidatures en un an). Ces candidatures nous ont permis d’actualiser nos connaissances sur la rémunération des gestionnaires de paie en France et de vous partager les résultats en fonction des principales zones géographiques, de l’expérience, de la formation, de la maîtrise de l’anglais ou encore du secteur d’activité des candidats.

Rémunération moyenne selon la localisation et le type de structure

Type de structure France Province IDF
Global 35,3 31,3 39,4
Cabinet 34,8 30,6 39,0
Grand groupe 35,3 30,5 39,7
PME 35,4 31,8 39,1

 

Dans notre échantillon, la rémunération moyenne d’un gestionnaire de paie en France s’élève à 35 300 € soit une augmentation moyenne de 6.78% en un an. En France, les gestionnaires de paie travaillant au sein d’un cabinet gagnent en moyenne 34 800 €.  Bien que présentant l’augmentation moyenne la plus élevée (+9.72%) par rapport l’année 2020, cela reste en dessous de la rémunération moyenne des autres types de structure. Les gestionnaires de paie exerçant en PME affichent la moyenne nationale la plus élevée 35 400 €, moyenne très proche de celles des gestionnaires de paie travaillant dans un Grand Groupe (35 300 €).

L’écart entre la rémunération moyenne en Ile-de-France et en province est quant à lui en légère diminution (-0,12% sur un an) pour atteindre 25,88% cette année. La rémunération moyenne est de 39 400 € en IDF (Ile-de-France), tandis qu’elle est de 31 300€ en province. Cet écart se reflète sur tous les types de structure mais se réduit plus considérablement dans les PME (-5,5 % d’écart en un an). Nous remarquons aussi qu’en IDF, ce sont les grands groupes qui rémunèrent le mieux (600 € de plus en moyenne), à l’inverse de la province.

Cette différence de rémunération entre IDF et province peut s’expliquer par la concentration des sièges des Grands Groupes en Ile-de-France. Un des autres facteurs explicatifs pouvant être comme le note l’INSEE[1], une plus grande part de cadres en IDF, 28% des postes contre 12% sur le reste du territoire national.

La rémunération selon l’expérience

L’augmentation moyenne de la rémunération se constate uniformément et ce quel que soit le type d’entreprise, comme en témoigne le tableau ci-dessous :

 

Structure < 1 an 1 à 2 ans 2 à 5 ans 5 à 10 ans > 10 ans
General 27,5 28,8 33,2 35,6 40,9
Grand Groupe 26,9 29,1 33,6 36,5 41,6
PME 27,8 28,7 32,8 35,0 37,9
Cabinet 27,5 28,8 33,2 35,6 40,9

 

Les salaires moyens constatés en fonction du nombre d’années d’expérience sont les suivants :

< 1 an d’expérience : 27 500 € (+ 8,6%)

Entre 1 et 2 ans :  28 800 € (+ 7.2%)

Entre 2 et 5 ans : 33 200 € (+ 9.5%)

Entre 5 et 10 ans : 35 600 € (+3.5 %)

Plus de 10 ans d’expérience : 40 900 € (+2 %)

A l’échelle nationale, nous observons que la rémunération moyenne du gestionnaire de paie est de 27 500 € en début de carrière et de 40 900 € pour un profil senior. Cependant, nous retrouvons encore une fois un écart important entre les rémunérations en province et en IDF ; Pour un profil possédant plus de 10 ans d’expérience, la rémunération sera de 34 500 € en moyenne en province contre 44 000 € en IDF, soit un écart de 27,54 %.

L’écart le plus faible entre les différentes tranches d’années d’expérience est le cap des 2 à 5 ans et des 5 à 10 ans, avec une augmentation de 2 900 € d’augmentation moyenne entre ces deux tranches. On comprend qu’il s’agit là des années dites critiques, celles qui vont définir les perspectives de carrière et d’évolution.

Pour les écarts de rémunération en fonction de l’expérience et du type de structure, nous pouvons constater que les PME proposent les rémunérations les plus avantageuses en début de carrière et les moins élevées après dix ans d’expérience à l’inverse des Grands Groupes. Cette dynamique en début de carrière peut s’expliquer par un plus fort besoin d’attractivité des PME et des Cabinets face à des Grands Groupe (notoriété, perspectives d’évolution, avantages extra-légaux) …

La rémunération selon la Formation

Ancienneté Bac/Bac +2 Bac +3/Bac +4 Bac +5
< 1 an 27,3 28,4 29,4
1 à 2 ans 29,4 30,5 32,6
2 à 5 ans 33,6 34,7 35,9
5 à 10 ans 36,8 37,8 42,0
> 10 ans 39,4 41,0 43,6

 

Pour ce qui est de la rémunération selon la formulation, nous pouvons d’abord remarquer une hausse générale des salaires, quel que soit le niveau d’étude par rapport à l’année 2020. A niveau d’expérience comparable, nous constatons à nouveau que le niveau de formation reste peu impactant pour des profils ayant réalisé des études allant jusqu’à Bac +4 (1 100 € d’écart pour un junior et 1 600 € pour un senior). La différence entre les niveaux Bac / Bac +2 et Bac + 5 est en revanche plus significative avec 2 100 € d’écart en début de carrière et 4 200 € pour les plus expérimentés. Nous constatons également qu’un profil entre 5 et 10 ans d’expérience et un Bac +5 peut gagner plus qu’un profil Bac/Bac +2 avec plus de 10 années d’expérience, ce qui témoigne de l’influence croissante du diplôme dans l’évolution salariale.

La rémunération selon le secteur d’activité

Secteur Global < 1 an 1 à 2 ans 2 à 5 ans 5 à 10 ans > 10 ans
Médical 33,9 27,2 29,1 33,8 34,7 39,6
Industrie 35,9 27,4 29,4 34,2 36,7 41,7
Services 33,8 27,3 29 34,5 36,6 41,7
Distribution 36,8 27,1 29,2 33,8 37,2 41,7
Energie et environnement 36,3 27,4 29,6 34,9 36,8 42,8
Organismes publics 33,3 27,1 29 32,8 35,7 41,7
Finance et assurance 35,6 27,5 30 35,6 37,0 42,8
Transport 33,5 27,3 29 33,7 36,9 40,7
Luxe et beauty 37,9 27,6 29,9 35,7 40,2 46,0
BTP 33,5 27,3 29 34,4 35,9 40,7
Aéronautique, automobile et naval 35,3 27,5 30 34,3 36,7 42,8
Agroalimentaire 33,9 27,1 29 32,7 35,0 40,7
Immobilier 36,9 27,5 29,8 34,9 38,5 43,9
Education et formation 34,8 27,3 29 33,7 37,2 41,7
Hôtellerie et restauration 35,3 27,1 30 34,7 37,1 42,8

 

L’étendue entre la plus grande rémunération observée dans le secteur du Luxe (37 900 €) et la plus basse observée pour les organismes publics (33 300 €) est de 4 600 €, soit une baisse de 1 000 € constatée sur une année (5 600 € en 2020). En revanche, l’écart en % entre la rémunération moyenne du secteur public et la moyenne nationale (35 300 €) augmente de 1,91% sur une année pour atteindre 6%.

Ces écarts de rémunération observés se confirment aussi une nouvelle fois selon le nombre d’années d’expérience. Si dans le secteur du luxe, les profils possédant plus de 10 ans d’expérience peuvent prétendre à 46 000 € de rémunération en moyenne, les profils du secteur médical seniors sont rémunérés en moyenne 39 600 €, soit un écart de 6 400€ entre ces deux extrêmes.

La rémunération selon la maîtrise de l’anglais

Niveau d’anglais Global Cabinet PME Grand Groupe
Courant 37,1 37,0 36,5 37,9
Intermédiaire 35,5 35,5 35,1 35,9
Faible 32,7 33 32,3 32,8

 

La maîtrise de l’anglais semble être un atout pour prétendre à une rémunération plus élevée. En effet, un gestionnaire possédant un niveau d’anglais courant touche 37 100 € (+3.1%) en moyenne, soit 4 400 € de plus qu’un professionnel ayant un faible niveau d’anglais. Selon une étude réalisée par l’IPSOS[2], seulement 8% des Français possèdent un bon niveau en anglais, et 39% ont un niveau moyen. Cette rareté des profils anglophones a augmenté l’écart entre les différents profils au fil des années et risque de s’accentuer dans les années à venir.

 

Un simulateur de rémunération pour les professionnels de la paie

Venez découvrir, ou redécouvrir pour les lecteurs les plus assidus, notre simulateur de rémunération à destination des professionnels de la paie. Ce dernier vous permet en quelques clics de saisir votre profil selon les critères les plus influents sur la rémunération (niveau de formation, expérience, type de structure, localisation, secteur d’activité, niveau d’anglais, encadrement) et de calculer le niveau de rémunération moyen correspondant à votre profil. Les données de ce simulateur sont enrichies et mises à jour en temps réel par les données issues des candidatures récentes et de la qualification des profils par nos consultants. Grâce à cet outil, vous pouvez enfin prétendre à la rémunération que vous méritez.

Le simulateur de rémunération est accessible en cliquant sur l’image ci-dessous :

 

Pour toute information liée au recrutement des professionnels de la paie, vous pouvez joindre nos équipes par téléphone au 01 40 86 27 30, ou en remplissant le formulaire de contact accessible en cliquant ici. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

 

simulateur de rémunération

 

[1] https://www.insee.fr/fr/statistiques/5650198

[2] https://www.ipsos.com/fr-fr/les-francais-et-langlais-seuls-21-estiment-avoir-un-niveau-satisfaisant