le CSP paie

Les CSP paie ont toujours la cote !

Les centres de services partagés RH et notamment paie sont aujourd’hui plébiscités par les entreprises. Certaines les implantent, d’autres les font évoluer pour améliorer le service rendu aux salariés. Un essor qui transforme le métier de gestionnaire de paie.

 

Apparus aux États-Unis dans les années 1980, les centres de services partagés (ou CSP) paie s’imposent de plus en plus dans le paysage des grandes entreprises françaises. Leurs atouts ? Ils permettent de mutualiser et donc d’harmoniser l’ensemble des activités des gestionnaires de paie, jusqu’alors réparties dans les différentes filiales et entités du groupe. Et tout le monde y gagne : les salariés, qui peuvent bénéficier d’une meilleure qualité de services, et l’entreprise, qui en retire des économies importantes – de l’ordre de 13 % d’après une étude du cabinet Deloitte.

L’impact des progrès technologiques

Les CSP paie ont plus que jamais le vent en poupe, comme nous le constatons au quotidien lors de nos échanges avec nos entreprises partenaires. Plusieurs groupes de premier plan sont ainsi engagés dans cette démarche, et des entités de taille intermédiaire suivent aujourd’hui le mouvement. Les progrès technologiques contribuent bien sûr à cette évolution des pratiques, avec des logiciels de gestion de la paie toujours plus efficients – en termes de fonctionnalités, de traçabilité, de reporting. Cette tendance n’en est qu’à ses débuts, si l’on en croit une récente étude : les entreprises souhaitent consacrer une large part de leurs investissements technologiques à améliorer la productivité des CSP, le service rendu et l’analyse des données.

 

Retour à la relation de proximité

Convaincues de l’efficacité des CSP paie, de grandes entreprises vont encore plus loin, à l’image de PSA Peugeot-Citroën. Quelques années après le lancement de centres de services partagés RH, le groupe automobile a créé en 2013 un intranet destiné à faciliter la gestion de la paie. Son but est simple : en mettant à disposition des salariés des réponses en ligne à leurs questions les plus courantes, il permet aux gestionnaires de paie de se concentrer sur les demandes spécifiques. Dans d’autres entreprises, l’enjeu actuel est de préserver un lien de proximité entre les CSP paie et les salariés. Pour le relever, elles reviennent à une présence des gestionnaires de paie – et plus largement des équipes RH – sur le terrain, reliés entre eux par des outils de gestion permettant de mutualiser leurs activités.

Ces quelques éléments le confirment : qu’ils soient classiques ou revisités par la technologie et les retours d’expérience, les CSP paie sont clairement devenus incontournables. Leur succès dépend avant tout des femmes et des hommes qui les animent, et donc de l’adaptation des compétences des gestionnaires de paie. Formation aux nouveaux outils et processus, renforcement de la notion de service client, gestion de la relation téléphonique : le métier évolue, et PAY JOB contribue à cette transformation en mettant en lien ces expertises et les entreprises.

 

Crédit illustration : 9gapi/Fotolia

écrit par L'équipe PAY JOB

L’équipe PAY JOB décortique et analyse l’actualité des métiers de la paie et du recrutement. Pour vous permettre de porter un regard nouveau et vous tenir à jour sur l'évolution de votre domaine d’activité, suivez-nous également sur Twitter : @PAY_JOB.

Laisser un commentaire