Comment choisir son logiciel de paie? Un point sur le marché 1/2

Aujourd’hui, toute entreprise qui souhaite gérer l’intégralité du processus « paie » doit s’équiper d’un logiciel de paie. Le choix du logiciel revêt un caractère stratégique puisqu’il doit répondre à des enjeux à la fois économiques et organisationnels de l’entreprise.

Devant la multitude d’offres, comment choisir le logiciel correspondant à ses besoins ?

Pour répondre à cette question, nous vous présentons une étude sur les solutions retenues par nos clients, nos partenaires et les raisons de leur choix. Notre étude sur les logiciels porte sur un panel de plusieurs milliers d’entreprises qui ont fait le choix de gérer en interne la paie, mais également d’experts d’externalisation de la paie.

Cet article est le premier d’une série de 2.

La tendance

La plupart des logiciels actuels proposent des offres de base permettant la gestion de la paie, du déclaratif, de centraliser les informations dans une base de données et de générer des reportings. Ces fondamentaux peuvent être complétés par des modules complémentaires en fonction des besoins et spécificités de chaque entreprise.

Que la paie soit traitée totalement en interne ou partiellement externalisée, le logiciel doit répondre à 2 impératifs : il doit permettre un gain de temps et une diminution du risque d’erreur.

A l’ère de la numérisation, de plus en plus de logiciels sont hébergés en mode SaaS (software as a Service) ou sur le cloud. Il n’est ainsi plus nécessaire d’installer de logiciel sur les ordinateurs des utilisateurs, plus de licence d’utilisation à acquérir ni de maintenance à effectuer. Tout se fait en temps réel et à distance.

Les besoins des entreprises en matière de logiciels de paie diffèrent en fonction du secteur d’activité. En particulier, les sociétés exerçant dans la restauration, le bâtiment ou le spectacle sont exposées à la gestion de bulletins de paie compliqués, avec de nombreux éléments variables, entrées sorties, etc.

Mais c’est d’abord la taille de votre entreprise qui doit vous orienter dans le choix d’un logiciel de paie.

Le choix des PME (entre 50 et 500 salariés)

La plupart des entreprises de cette catégorie optent pour un logiciel « standard » permettant la gestion de la paie et du déclaratif, conforme à la législation, dématérialisé (DSN / dématérialisation des bulletins de paie) en mode Saas ou sur le Cloud.

Nombreuses sont les PME à opter pour le Cloud, principalement pour des raisons économiques.

Comme le tableau ci-dessus en témoigne, au niveau des PME, les logiciels qui arrivent en tête sont les logiciels de SAGE, avec la version Sage Paie & RH i7 en installation locale ou la solution Paie i7 online sur le cloud. Ces deux solutions couvrent 27% des services paie des PME.

Les solutions SAGE sont également majoritairement maîtrisées par les professionnels de la paie (voir notre étude sur les logiciels ).

Cegid arrive second avec la solution Yourcegid Ressources Humaines Y2, qui propose une offre complète en mode Saas. Une société du BTP nous a confié que le choix de cette solution s’est fait sur la rapidité de prise en main, la fiabilité ainsi que l’hébergement des données dans un data center.

Nous vous donnons rendez-vous dans un mois pour le deuxième article de cette étude qui abordera le choix des grandes sociétés et des cabinets d’expertise comptable.