Interview Pay Job : Amandine Lamur I Une consultante bienveillante !

Depuis plus de 10 ans, le groupe Pay Job est spécialisé sur le secteur très pénurique de la paie.  CDI, CDD et intérim, nous recrutons bien sûr des gestionnaires et des responsables paie, mais nous intervenons également sur des postes d’experts, de directeurs paie et de consultants SIRH. 

Décryptage du métier avec Amandine Lamur, manager chez Pay Job.

Quel parcours t’a mené à travailler chez Pay Job ?

Après un BAC ES, j’ai démarré mes études par une Licence en langues et lettres, puis un M1 en Management avant un M2 en Ressources Humaines. J’ai découvert le monde du travail très tôt de part mon environnement familial, et j’ai rapidement su que je souhaitais exercer un métier en interaction avec les autres, dans la recherche de solutions. J’ai découvert les RH à l’étranger puis en France en entreprise comme en cabinet de conseil. Je pense que ces différents « points de vue » m’ont permis de m’adapter très rapidement chez Pay Job.

Peux-tu nous présenter ton poste chez Pay Job ?

Je suis Manager recrutement. Cela signifie que je prends en charge un portefeuille clients tout en encadrant des consultants. Je démarche des prospects, accompagne mes clients, puis je gère les missions de recrutement de A à Z (du recueil du besoin à la prise de poste, en passant par la négociation commerciale, l’aide à la décision, le suivi des périodes d’essai, etc.). En qualité de manager, je forme les profils juniors à notre méthodologie et nos process, je suis et contrôle leur travail, je les aide dans le développement de leur activité et l’acquisition des bonnes pratiques aussi bien sur le volet Recrutement que Commercial.

Pour toi, un consultant en recrutement est-ce davantage un RH ou un commercial ?

Pour que cela fonctionne (aussi bien en terme de résultats, que d’épanouissement professionnel), il faut – selon moi –  un bon équilibre. L’ « approche » RH permet de bien comprendre les demandes et les attentes des clients, mais aussi de se positionner avec davantage de fluidité auprès des candidats. Ils sentent que nous connaissons le métier, les contraintes, les spécificités, etc. ; cela les rassure et les fidélise. Un discours RH est également moins « agressif » qu’une approche commerciale pure. Car, bien que prestataire de services / fournisseurs, nous intervenons sur une demande « sensible », nous traitons de l’humain, il ne faut jamais l’oublier.
Mais, par ailleurs, les compétences commerciales sont indéniablement nécessaires. Nous devons être meilleurs que la concurrence, savoir parler « finances », comprendre les contraintes budgétaires de nos clients et ainsi faire preuve d’inventivité pour se voir confier la mission de recrutement, dans un paysage très concurrentiel.
En interne, nous sommes évalués en termes de moyens et de résultats, de qualité et de suivi.
Les échanges avec nos clients (en amont, pendant et en aval de nos prestations) sont assimilables à du conseil clients et du « service après-vente » (nous avons même des clauses de « garantie »).

Quelle est la plus grande problématique à laquelle doit répondre un consultant recrutement aujourd’hui ?

Sur notre spécialisation, c’est évidemment la notion de « pénurie » de bons candidats. Nous recherchons en permanence de nouveaux profils, nous tenons à jour les dossiers des candidats connus, les suivons et les recontactons pour ne pas passer à côté de leur disponibilité.
Il faut également aiguiller nos clients, afin qu’ils soient attractifs et informés de la réalité du marché et de ce vivier d’emploi. Ce n’est pas toujours évident pour eux.

Quel est ton petit conseil pour être efficace ?

Des qualités humaines : la réactivité, l’organisation, la capacité à prioriser et une très bonne écoute. Il faut comprendre le besoin de notre client et les motivations du candidat pour qu’il y ait « rencontre ».
Il  faut aussi gérer une certaine pression et savoir travailler rapidement tout en conservant un haut niveau de prestations.

Quels sont tes atouts chez Pay Job ?

J’en vois 3 principaux.
L’ancienneté : je suis chez Pay Job depuis 2010. J’ai donc fidélisé un portefeuille de clients, mais j’ai également une très bonne connaissance des candidats, de leurs évolutions et du métier.
Mon goût du challenge et la persévérance (cela va de paire selon moi) : je  ne m’avoue jamais « vaincue », je ne lâche pas tant que le poste n’est pas pourvu.
Mon relationnel : quelque soit mon interlocuteur, je prends plaisir à échanger avec les personnes, à adapter mon discours et à chercher des solutions.

écrit par Anouk Delisle

Diplômée d'un Master en droit de l'entreprise complété par une spécialisation en Ressources Humaines, elle a travaillé plusieurs années en tant que RRH au sein d'un cabinet de conseil, avant de rejoindre PAY JOB début 2016. Elle est en charge de la gestion du social (paie, contrats...) et de la communication internet.