Paie : Quelles sont les tendances du recrutement

A l’échelle nationale, les emplois à durée indéterminée restent prédominants chez les salariés. En France 85% des salariés sont en CDI, 10,5 % en CDD et 2,7 % en intérim, selon les dernières données de l’INSEE pour 2016.

Même si le CDI reste le contrat le plus répandu, il est pourtant en léger repli depuis une dizaine d’années. En effet, la part des CDD dans les embauches a nettement progressé puisqu’elle représenterait aujourd’hui 87% des intentions d’embauche, selon une étude de la DARES.

Qu’en est-il du secteur des ressources humaines et plus particulièrement celui de la paie qui concerne 7 offres d’emploi cadre sur 10 de la fonction RH, selon le Baromètre APEC/ANDRH.

Plus précisément, dans les métiers de la paie, les postes sont-ils majoritairement à pourvoir en CDD, en CDI ou en mission d’intérim ?

Nous vous présentons une analyse du marché dans le secteur de la paie réalisée à partir des données Pay Job.

Décryptage du marché : Des recrutements majoritairement en CDI

 

Le nombre de recrutement a encore progressé et ce malgré un marché de l’emploi particulièrement pénurique sur les profils paie.

Parmi les entreprises interrogées, 42% d’entre elles ont déclaré avoir l’intention de recruter en CDI, contre 58% en CDD ou intérim.

En région, le nombre de recrutement en CDI est un peu plus élevé puisqu’on enregistre 58% des intentions d’embauche en CDI contre 41% en contrats temporaires.

Malgré une forte proportion des contrats de courte durée (CDD et intérim), les CDI représentent encore près ou plus de la moitié des intentions d’embauche.

La tendance PAY JOB : un constat similaire

 

Le tableau ci-dessous démontre la proportion de recrutement en CDI, CDD et intérim enregistrée par Pay Job de 2015 à 2017.

On observe qu’entre 2016 et 2017, le recrutement en CDD a progressé de 12 points et dans le même temps l’intérim a chuté de 18 points, passant de 62% en 2016 à 44% en 2017. Le recrutement en CDI après avoir accusé une légère baisse entre 2015 et 2016, repart à la hausse en 2017 (+6%).

A noter que la hausse des embauches en CDI entre 2016 et 2017, démontre la volonté de pérennisation et de stabilisation des services paies.

Le recours au travail temporaire a été plus important en 2015 et 2016 qu’en 2017. La durée des missions de travail temporaire est fixée en moyenne à 2 mois, soit bien au-dessus de la moyenne nationale qui est de 12,7 jours pour les cadres et professions intermédiaires, selon une étude réalisée par l’Acoss.

De manière générale, les recrutements enregistrés par Pay Job correspondent bien à la tendance du marché de la paie.

Si l’on se fie aux premiers recrutements enregistrés en 2018, les perspectives s’annoncent toujours aussi prometteuses !

Les candidats et le marché

 

Que recherchent les candidats ? Alors qu’on pourrait penser à juste titre que tous les professionnels de la paie recherchent exclusivement des postes en CDI, certains se déclarent favorables aux contrats courts.  47% des candidats recherchent exclusivement un CDI, tandis que 53% sont ouverts à un poste en CDD ou intérim. Les contrats courts leur permettent de multiplier les expériences professionnelles et ainsi développer leurs compétences et leur employabilité. Il est intéressant de constater que la proportion est la même que les candidats se trouvent en Ile-de-France ou en région.

Gestionnaire de paie, un poste plébiscité

 

Parmi les fonctions qui recrutent, notre enquête révèle que sans surprise, la fonction de gestionnaire de paie gagne encore du terrain. Loin devant les recrutements de chargé de paie, assistant paie et même de responsable paie, le recrutement de gestionnaire représente plus de la moitié des recrutements dans le secteur de la paie. Plus précisément il représente 52% des recrutements en 2015, 71% en 2016 et 69% en 2017. L’année 2018 semble suivre la même tendance.

 

écrit par Anouk Delisle

Diplômée d'un Master en droit de l'entreprise complété par une spécialisation en Ressources Humaines, elle a travaillé plusieurs années en tant que RRH au sein d'un cabinet de conseil, avant de rejoindre PAY JOB début 2016. Elle est en charge de la gestion du social (paie, contrats...) et de la communication internet.